LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Photographier les insectes

Pour photographier les insectes dans son jardin, il y a deux méthodes. Soit on regarde les fleurs. Soit on traine à droite et à gauche et on guette. Car les insectes, bien que le plus souvent discrets, sont partout. Si l'on choisit de regarder les fleurs, cela ne permet de réaliser, a priori, que des clichés d'insectes butineurs. Apis mellifera (3) (abeille domestique) sur un aster:     Bombus terrestris (3) (bourdon terrestre) sur un cassia:  ...

D'autres abeilles sauvages

Dans un article précédent, intitulé "des abeilles sauvages en particulier", nous avons fait un tour général de celles-ci. Puis nous avons regardé d'un peu plus près trois des cinq familles concernées. Mais nous en avions laissé deux de côté. Nous allons les aborder maintenant.   La première des deux familles est celle des Megachilidae. Il s'agit de la famille d'abeilles sauvages qui présente le plus grand nombre de genres diffé...

L'invasion est en cours

Depuis quelques années, nous observons notre jardin. Grâce à nos techniques permaculturelles, nous espérons y préserver la biodiversité. Cela est très certainement un vœu pieux. En fait, il nous est parfaitement impossible de déterminer, en l'absence de référence, si nous sommes efficaces. Comment comparer? Avec quoi? Certaines espèces rencontrées sont-elles rares? Certaines sont-elles en danger? Certaines é...

Des insectes que l'on peut identifier à coup sûr: les papillons

Depuis quelques années maintenant, nous zonons dans notre jardin, appareil photo vissé sur l’œil, à la recherche des insectes. Au début, il n'y a pas si longtemps, nous n'y connaissions que dalle. Depuis nous avons un peu progressé. Un adage circule sur les sites consacrés à l'entomologie qui précise qu'aucun insecte ne peut être identifié à partir d'une photo. C'est, bien sûr, un peu excessif. Depuis que nous regardons les insectes de notre jardin, nous avons rencontré...

Tout et n'importe quoi

Au bout d'un temps, à force de scruter les bestioles, on se fatigue. On commence à délirer. On finit par partir en cacahuète. On est épuisé de ne pas comprendre, de croire comprendre, de douter, de se tromper d'espèce... Tout cela dans notre seul jardin... Quand d'autres entomologistes se déplacent, partout dans le monde... Comment ne deviennent-ils pas complétement fous? Alors que notre jardin, qui nous a semblé si longtemps à...
20014Bienvenue sur ce blog !

 

But de ce blog

Ce blog a pour but de montrer comment un jardin peut se développer sans aucun pesticide, ni herbicide, ni fongicide... bref, sans aucune substance chimique.

Et, ainsi, devenir un havre pour la biodiversité.

Par ailleurs, ce type d'espace, relativement protégé, doit nous inciter à la curiosité, donc à la rencontre de toutes sortes d'espèces, animales ou végétales, que l'on croit connaitre, mais que l'on ignore en fait complètement, même lorsqu'elles passent à proximité de notre champ visuel.

PS: Toutes les photos du site ont été prises par nos soins dans notre jardin, ou à proximité immédiate.

Certaines ont été prises à l'intérieur de la maison.

Certaines photos ou dessins viennent du web, afin de surligner un propos.

Vous les repèrerez sans difficulté: ils sont signalés par la mention "droits réservés".

SI VOUS CONSTATEZ DES ERREURS D'IDENTIFICATION, N’HÉSITEZ PAS A NOUS CONTACTER, NOUS CORRIGERONS.

Derniers articles