LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Photographier les insectes, suite

Nous avons vu, grosso modo, dans un autre article ("photographier les insectes"), comment et pourquoi photographier les insectes sur les fleurs. Les fleurs présentent deux énormes avantages pour l'entomologiste amateur. Elles attirent les insectes pollinisateurs. Lasioglossum sp. (3) (lasioglosse) sur une gaura:     Et, comme les fleurs sont belles, cela permet d'obtenir de jolis clichés. Halictus sp. (3) (halicte) sur un caryopteris:     Cependant, si l'on veut se livrer à...

Le jardin de Choui et Leia voyage (fin)

Nous avons déjà publié deux articles sur le Costa-Rica. Ceci nous éloigne un peu du jardin de Choui et Leia. Mais moins qu'il n'y parait. Car il est toujours question de biodiversité. Lorsque l'on découvre le Costa Rica, après avoir quitté la capitale San José, on est vite interpellé par ce que l'on peut voir. Et, si l'on cherche un peu, on en découvre encore et encore. Ce pays, démocratie parlementaire depuis presque deux siè...

Le jardin de Choui et Leia voyage (suite)

Dans un article intitulé "le jardin de Choui et Leia voyage", nous vous avons présenté quelques espèces d'oiseaux observées dans un jardin du Costa Rica. Et pourquoi ce jardin, dans ce pays-là, méritait sa place dans notre blog. Parce que le jardin en question obéit aux règles de la permaculture. Et le pays tout entier respecte sa faune sauvage. Dans le jardin en question, celui de Justine et Laurent, il y a donc des oiseaux. Mais il y a aussi des iguanes. Certains gardent l'entré...

Le jardin de Choui et Leia voyage

Nous commencerons cet article par une photo d'oiseau. Tout le monde, au premier coup d’œil, constatera que l'oiseau en question n'a pas été rencontré en France. Rhamphocelus passerinii (3) (Tangara à croupion rouge, mâle):     Cette photo, nous l'avons prise chez notre fils, qui vit à l'étranger. En voici une autre. Rhamphocelus passerinii (3) (Tangara à croupion rouge femelle):     Quel rapport avec le jardin de Choui et Leia, en dehors du fait qu'il s'agit là...

Photographier les insectes

Pour photographier les insectes dans son jardin, il y a deux méthodes. Soit on regarde les fleurs. Soit on traîne à droite et à gauche et on guette. Car les insectes, bien que le plus souvent discrets, sont partout. Si l'on choisit de regarder les fleurs, cela ne permet de réaliser, a priori, que des clichés d'insectes butineurs. Apis mellifera (3) (abeille domestique) sur un aster:     Bombus terrestris (3) (bourdon terrestre) sur un cassia:  ...
22762Bienvenue sur ce blog !

 

But de ce blog

Ce blog a pour but de montrer comment un jardin peut se développer sans aucun pesticide, ni herbicide, ni fongicide... bref, sans aucune substance chimique.

Et, ainsi, devenir un havre pour la biodiversité.

Par ailleurs, ce type d'espace, relativement protégé, doit nous inciter à la curiosité, donc à la rencontre de toutes sortes d'espèces, animales ou végétales, que l'on croit connaitre, mais que l'on ignore en fait complètement, même lorsqu'elles passent à proximité de notre champ visuel.

PS: Toutes les photos du site ont été prises par nos soins dans notre jardin, ou à proximité immédiate.

Certaines ont été prises à l'intérieur de la maison.

Certaines photos ou dessins viennent du web, afin de surligner un propos.

Vous les repérerez sans difficulté: ils sont signalés par la mention "droits réservés".

SI VOUS CONSTATEZ DES ERREURS D'IDENTIFICATION, N’HÉSITEZ PAS A NOUS CONTACTER, NOUS CORRIGERONS.

Derniers articles