LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Couleur: orangé

L'orangé est, au même titre que le violet, une couleur secondaire du mélange additif.

Ainsi qu'une couleur secondaire du mélange soustractif.

Mais, contrairement au violet, il se situe vers le milieu du spectre visible, coincé entre le jaune et le rouge.

De fait, selon que l'on glisse d'un côté ou de l'autre, nous aurons affaire à un jaune orangé, ou à un orangé rouge.

 

A l'exception de certaines terres, qui ont la réputation d'être oranges, quand elles sont en vérité ocres, l'orangé est rare dans la nature.

Comme le violet, il reste l’apanage du monde vivant.

A une exception près toutefois.

Les ciels réputés rouges du crépuscule sont, en fait, plutôt orangés.

 

IMGP9429.JPG

 

A côté de cela, quelques fleurs sont de couleur orangé.

Assez peu nombreuses cependant.

Zinnia elegans (2) (zinnia orangé):

 

IMGP6802.JPG

 

Comme toujours, leurs couleurs sont dus à la présence de pigments flavonoïdes, comme les anthocyanes.

Mais parfois aussi liée à la présence de caroténoïdes, comme les xanthophylles.
Cosmos sulfureus (3) (cosmos sulfureux):

 

IMGP6833.JPG

 

D'autres fleurs, qui n'ont pas tenté le mélange des couleurs primaires, sont restées jaune et rouge.

Comme ces gaillardes.

Gaillarda aristata (3) (gaillarde royale):

 

Gaillarde 1.JPG

 

Dans ce cas, les pigments sont répartis en secteurs dans les pétales.

 

Ce n'est pas le cas pour les euphorbes, qui ne comportent ni sépales ni pétales.

Dans le cas suivant, la partie jaune correspond à l'inflorescence, appelée cyathe.

La partie rouge, intermédiaire entre la feuille et la fleur, est appelée la bractée.

Euphorbia amygdaloïdes (2):

 

Euphorbe.JPG

 

Comme toutes leurs congénères, les fleurs de couleur orangé disposent de leurs insectes pollinisateurs.

Papilio machaon (3) (grand porte-queue) sur un zinnia:

 

PAPILIONIDAE Papilio machaon 4.JPG

 

Les fleurs rouge et jaune aussi, évidemment.

Colias crocea (3) (souci) sur une gaillarde:

 

PIERIDAE Colias crocea 2 (souci).JPG

 

Certaines espèces d'abeilles sauvages semblent particulièrement intéressées.

Megachile centuncularis (2) sur un cosmos sulfureux:

 

MEGACHILIDAE Megachile centuncularis 6.JPG

 

Megachile octosignata (3) encore sur un cosmos sulfureux:

 

MEGACHILIDAE Megachile octosignata 1.JPG

 

Ainsi que le bupreste suivant, que nous n'avons rencontré que sur des fleurs de couleur orangé.

Acmaeodera degener (3) sur pavot de Californie:

 

BUPRESTIDAE Acmaeodera degener 1.JPG

 

Acmaeodera degener (3) sur un tournesol des jardins:

 

BUPRESTIDAE Acmaeodera degener 3.JPG

 

Est-ce un hasard?

Ou existe-t-il une raison précise à cela?

Nous n'en savons rien.

 

L'orangé, bien qu'assez rare chez les fleurs sauvages, semble attirer les insectes.

Cependant, le fait que beaucoup ne voit pas le rouge nous fait supposer qu'ils le voient jaune en réalité.

C'est sans doute pour cela que les fleurs des champs sont beaucoup plus souvent jaunes qu'orangées.

 

Par contre, les insectes de couleur orangée sont assez rares aussi.

Sans que nous sachions non plus pourquoi.

Il y a toutefois la coccinelle à sept points.

Si elle est souvent rouge...

 

COCCINELLIDAE Coccinella septempunctata 1 (coccinelle à sept points).JPG

 

Elle est aussi souvent plus claire et "tire" vers l'orangé.

 

COCCINELLIDAE Coccinella septempunctata 7.JPG

 

De fait, suivant les règles du mimétisme de type batésien, plusieurs coléoptères ont adopté des couleurs similaires.

Tituboea biguttata (2):

 

CHRYSOMELIDAE Tituboea biguttata 1.JPG
 

Tituboea sexmaculata (3) (antipe à six tâches):

 

CHRYSOMELIDAE Tituboea sexmaculata 4.JPG
 

Lachnaia tristigma (3) (chrysomèle du chêne):

 

CHRYSOMELIDAE Lachnaia tristigma 4.JPG

 

Enfin, bien sûr, les rhopalocères, qui sont les rois de la couleur, n'ont pas manqué de pratiquer l'orangé.

Lycaena phlaeas (3) (cuivré commun):

 

LYCAENIDAE Lycaena phlaeas 5 (cuivré commun).JPG
 

Polygonia c-album (3) (Robert-le-diable):

 

NYMPHALIDAE Polygonia c-album 1 (robert le diable).JPG
 

Melitaea didyma (3) (mélitée orangée):

 

NYMPHALIDAE Melitaea didyma 5 (mélitée orangée mâle).JPG
 

Au total, bien qu'assez rare, l'orangé est tout de même présent dans le monde vivant.

Et, comme les autres couleurs, il amène plus de questions que de réponses...

 



27/05/2018
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 124 autres membres