LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

Moches, détestées: les tipules.

L'un des insectes que nous détestons le plus est le "cousin".

Parce qu'il ressemble à un énorme moustique.

Tipula luna (3):

 

 

Et parce qu'il rentre volontiers le soir dans nos maisons.

Tipula olacerae (2) (tipule du chou):

 

 

Son vol est désordonné.

Il nous fonce dessus, et cela nous effraie.

 

"Cousin" est le surnom d'un insecte dont le vrai nom est la tipule.

Comme souvent, nous parlons du "cousin", de la "tipule", quand il en existe en fait plusieurs dizaines d'espèces différentes regroupées sous ces noms.

N'importe quel jardin abrite des tipules, et surtout, il en abrite de différentes.

Comme toujours, les photos de cet article ont été prises dans notre seul et unique jardin.

Tipula lunata (2) (tipule à ailes cendrées):

 

 

Nous avons vu pourquoi la tipule nous effraie. 

Nos peurs sont irrationnelles.

En général, nous avons peur des insectes surtout lorsqu'ils sont "gros".

Or, les tipules sont des insectes assez "gros".

Tipula vernalis (3) (tipule printanière):

 

 

Ils dépassent souvent 30 millimètres, ce qui n'est pas le cas de la majorité des insectes.

Cependant, les tipules sont complétement inoffensives.

Ce ne sont pas des insectes hématophages.

Les tipules ne peuvent pas "piquer".

Mais, comme elles sont attirés par la lumière, elles rentrent dans les maisons.

Si elles se contentaient de rester dehors, nous ne les remarquerions même pas.

Tipula sarajevensis (3):

 

 

Quelques tipules ont mauvaise réputation auprès des agriculteurs et des jardiniers.

Certaines sont même considérées comme des ravageurs (rien que le mot fait peur).

En réalité seule Tipula paludosa pose problème.

Tipula paludosa (2) (tipule des prairies, en train de pondre):

 

 

En effet, ses larves se développent d'autant plus facilement que le sol est humide.

Et elles s'attaquent en particulier aux racines du gazon.

D'où l'intérêt de planter plutôt de la prairie.

Et de ne pas arroser excessivement.

 

En fait, les larves de tipules, comme celles de n'importe quel insecte, participent des écosystèmes.

Elles ont un rôle détritivore non négligeable, donc permettent la fabrication de l'humus.

Elles représentent surtout une source alimentaire importante pour les oiseaux et les batraciens.

 

Que sont donc les tipules, que nous venons de présenter jusque là de façon grossière?

En premier, ce sont des mouches.

Donc elles appartiennent à l'ordre des diptères.

Elles ont une seule paire d'ailes.

La deuxième paire, atrophiée, correspond aux haltères, nécessaires pour équilibrer le vol.

Toutes les mouches possèdent des haltères, mais celles-ci sont particulièrement visibles chez les tipules.

Tipula luna (2):

 

 

Les diptères sont divisés en deux sous-ordres, les brachycères et les nématocères.

Les tipules appartiennent au deuxième, qui compte aussi les moustiques.

Ochlerotatus geniculatus (3) (moustique agenouillé):

 

 

Et plein d'autres familles.

Comme les Bibionidae.

Bibio hortulanus (3) (bibion de saint Marc rouge):

 

 

Les sciarides, très nombreux, très répandus, mais dont très peu d'espèces sont identifiables.

Sciara humeralis (1):

 

 

Ou encore les Psychodidae.

Clytocerus splendidus (2):

 

 

Les nématocères se distinguent des brachycères par leurs antennes qui ont une forme de fil.

Tous les diptères ont un appareil buccal qui leur permet de lècher ou de sucer.

Quelques diptères peuvent aussi piquer.

Mais, contrairement à certains moustiques par exemple, les tipules ne disposent pas d'appareil piqueur.

 

Grosso modo, les tipules sont des insectes nématocères au corps allongé.

Beaucoup sont assez grandes et dépassent les 30 millimètres.

Elles ont la particularité d'avoir de longues pattes fragiles.

Limonia stigma (2):

 

 

Elles ont souvent un air un peu gauche.

Nephrotoma quadrifaria (2):

 

 

Elles abandonnent volontiers une patte en cas de tentative de prédation.

Mais, contrairment à la queue des lézards, ces pattes ne repousseront pas.

Donc, cette tactique, un peu suicidaire, trouve vite ses limites.

Toutes ces définitions correspondent aux insectes tipuliformes (infra-ordre des Tipulomorpha).

Tipula vient du latin.

Cela signifie araignée d'eau.

Conséquemment, les Tipulomorphae sont des insectes qui ont la forme d'une araignée d'eau.

 

Les tipuliformes comptent trois familles: Tipulidae (tipulides, tipules "vraies"), Limoniidae (limoniides) et Trichoceridae (trichocérides).

 

Chez les tipulides, existent plusieurs genres.

Les principaux sont Nephrotoma.

Nephrotoma appendiculata (2):

 

 

Et, bien sûr, Tipula

Tipula fascipennis (2):

 

 

Les limoniidae comptent aussi plusieurs genres.

Le plus fréquent est Limonia.

Limonia nubeculosa (3):

 

 

La dernière famille, les trichocérides, est aussi la plus petite.

Elle n'est représentée en France que par un seul genre: Trichocera.

Trichocera hiemalis (2) (trichocère hivernale):

 

 

En général, les tipuliformes ont des couleurs plutôt ternes.

Elles se ressemblent entre elles, ce qui ne facilite pas leur identification.

Trichocera annulata (1):

 

 

Mais ce n'est pas une règle absolue.

Certaines espèces présentent des couleurs assez jolies.

Nephrotoma crocota (3):

 

 

Les Nephrotoma sont assez difficiles à différencier les uns des autres.

Nephrotoma flavescens (1):

 

 

Nephrotoma flavipalpis (1):

 

 

Si les formes larvaires se nourrissent de racines, les adultes se nourrissent parfois de nectar.

Mais, après l'éclosion, leur durée de vie est très éphémère.

Le tipule adulte n'a qu'une chose à faire: vite se reproduire avant de mourir.

De fait, certains tipules ne se nourrissent même pas.

 

Les mâles se reconnaissent des femelles par le dernier segment de l'abdomen.

Celui-ci correspond aussi à l'appareil génital.

Tipula bezzii mâle (3):

 

 

Chez les femelles, il adopte une forme pointue, qui correspond à l'ovipositeur.

Tipula bezzii femelle (3):

 

 

En conclusion de tout cela, on peut considérer que les tipules sont môches.

Mais, finalement, pas tant que cela.

Bien plus utiles que nuisibles, comme l'immense majorité des insectes.

Et surtout ce sont des personnages tragiques.

Car, lorsqu'une tipule prend son vol, il ne lui reste en général que quelques heures à vivre.

Ne serait-ce qu'à ce titre, il nous faut les respecter.

 



09/02/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 148 autres membres