LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

LE JARDIN DE CHOUI ET LEIA

La marguerite et les butineurs

Voici un groupe de fleurs extrêmement banales.

Tellement banales qu'on les nomme "marguerites communes".

Leucanthemum vulgare (3) (marguerite commune):

 

IMG_2362.JPG

 

La marguerite commune est en effet très répandue.

Et ne peut être confondue avec aucune autre fleur.

Elle pousse partout, très facilement.

La seule contrainte pour le jardinier consiste à limiter son extension.

Si l'on se rapproche d'un peu plus près, la fleur de marguerite nous apparait très simple: pétales blancs et étamines jaunes.

 

IMG_2380.JPG

 

Si ce n'est le fait qu'il ne s'agit ici ni de pétales ni d'étamines.

En effet, lorsque l'on "effeuille la marguerite", ce ne sont pas des pétales que l'on enlève, mais des ligules.

Rapprochons-nous un peu.

L'inflorescence de la marguerite n'est pas une fleur, mais un groupe de fleurs.

On nomme cette inflorescence le "capitule".

La partie jaune est composée des fleurs proprement dites.

 

IMG_2480.JPG

 

Si l'on se rapproche un peu plus, on aperçoit la corolle (ensemble des pétales) à cinq lobes de chaque "vraie" fleur.

Et, au centre l'appareil reproducteur (étamines et pistil).

 

IMG_2481 (2).JPG

 

En périphérie de l'inflorescence, certaines fleurs (ou fleurons) spécialisées présentent un prolongement fortement développé vers l'extérieur.

Il s'agit du ligule.

 

THOMISIDAE Ebrechtella tricuspidata 1 (2).JPG

 

Le ligule,  qui fait partie de l'inflorescence, ressemble à un pétale, mais n'en est pas un.

La marguerite n'est donc pas une fleur, mais un groupe de fleurs qui ressemble à une fleur.

Cet "effet de groupe" permet d'avoir une meilleure visibilité.

 

IMG_2508.JPG

 

Augmentant ainsi le nombre de visites et la diversité des pollinisateurs.

Car, comme toutes les "fleurs", les marguerites se reproduisent grâce à leur pollen.

Pour que cela fonctionne, il faut que le pollen soit transporté.

Les insectes pollinisateurs sont chargés de ce transport.

Ils ne l'effectuent pas à titre gratuit,

Composé de glucides, lipides, protéines, vitamines et sels minéraux, le pollen fait partie de la nourriture de base des nombreux insectes.

L'insecte pollinisateur par excellence est bien sûr l'abeille.

Elle ne manque pas de visiter les marguerites.

Quitte à déranger un couple de scarabées en train de s'envoyer en l'air.

 

IMG_2118.JPG

 

Certains moucherons se vautrent littéralement dans le pollen de marguerite.

Bibio marci (1) (mouche de Saint-Marc):

 

BIBIONIDAE Bibio marci.JPG
 

Au point de s'en foutre partout.

Dilophus antipedalis (2):

 

BIBIONIDAE Dilophus antipedalis 3.JPG

 

La marguerite attire-t-elle particulièrement les pollinisateurs?

Sa tactique de groupe est-elle efficace?

Si ce n'était pas le cas, elle n'aurait pas bénéficié d'un article lui étant spécialement consacré...

La marguerite est en effet une fleur "généraliste" qui attire beaucoup d'insectes.

Anthaxia hungarica (3) (anthaxie hongroise):

 

BUPRESTIDAE Anthaxia hungarica 7.JPG
 

Le capitule étant assez grand, ils peuvent facilement y stationner.

Trichodes alvearius (3) (clairon):

 

CLERIDAE Trichodes alvearius 7.JPG

 

Reprenons au début.

Voici un groupe de fleurs extrêmement banales.

Si l'on est un peu attentif, on remarque un certain nombre de taches noires sur les fleurs.

Ce sont des insectes pollinisateurs.

 

IMG_2505.JPG

 

Passons sur ceux-ci, qui, décidément, ne pensent qu'à çà.

Troponita hirta (3):

 

SCARABAEIDAE Tropinota hirta.JPG

 

La marguerite attire toutes sortes de pollinisateurs.

Des hyménoptères, évidemment.

Lasioglossum sp. (3):

 

IMG_2060.JPG
 

Mais aussi de nombreux diptères.

Calliphorides.

Lucilia sericata (2):

 

CALLIPHORIDAE Lucilia sericata 3.JPG

 

Syrphes.

Sphaerophoria interrupta (3):

 

SYRPHIDAE Sphaerophoria interrupta 1.JPG

 

Syritta pipiens (3) (syritte piaulante):

 

SYRPHIDAE Syritta pipiens 6.JPG

 

Bombyles.

Bombylella atra (3):

 

BOMBYLIIDAE Bombylella atra 3.JPG

 

Tachinaires.

Dinera carinifrons (2):

 

TACHINIDAE Dinera carinifrons.JPG

 

Et enfin, muscides.

Egle sp. (2):

 

ANTHOMYIIDAE Egle sp..JPG

 

De nombreux coléoptères visitent aussi les marguerites.

Oxythrea funesta (3) (cétoine funeste):

 

CETONIIDAE Oxythyrea funesta 8.JPG

 

Les coléoptères font partie des pollinisateurs accessoires.

Dasytes virens (2):

 

DASYTIDAE Dasytes virens 1.JPG

 

Il est peu probable qu'ils fréquentent plus souvent les marguerites que les hyménoptères et diptères.

Mais, comme ils y passent plus de temps, ils sont plus faciles à photographier.

 

Pseudovadonia livida (3):

 

CERAMBYCIDAE Pseudovadonia livida 5.JPG

 

Anthrenus angustefasciatus (3):

 

DERMESTIDAE Anthrenus angustefasciatus 3.JPG

Même lorsqu'ils sont très petits.

Mordella aculeata (2):

 

MORDELLIDAE Mordella aculeata 7.JPG

 

Les anthaxies semblent particulièrement intéressées.

Ici nous avons affaire à une femelle.

Plus haut il s'agissait d'un mâle.

Anthaxia hungarica (3) (anthaxie hongroise):

 

BUPRESTIDAE Anthaxia hungarica 10.JPG
 

Parfois, on ne sait pas pourquoi, l'insecte préfère stationner sur la tige de la fleur.

Agapanthia suturalis (2):

 

CERAMBYCIDAE Agapanthia suturalis 1.JPG

 

Par contre, nous ne savons pas si les punaises que l'on rencontre sur les fleurs sont des insectes pollinisateurs.

Donc, a priori, les punaises ne sont là que pour becqueter.

Strictopleurus sp. (3):

 

RHOPALIDAE Strictopleurus sp. 4.JPG

 

Comme toujours, là où sont des insectes, sont leurs prédateurs.

Pisaura mirabilis (3) (pisaure admirable):

 

IMG_2522.JPG

 

Parmi les araignées, les thomises, ou araignées-crabe, sont des spécialistes de la chasse à l'affut sur les fleurs.

Synema globosum (3) (thomise Napoléon):

 

THOMISIDAE Synema globosum 11.JPG
 

Ce sont des araignées très petites.

Runcinia grammica (3) (thomise rayé):

 

THOMISIDAE Runcinia grammica 3.JPG

 

Elles peuvent patienter des heures.

Mais cela finit par marcher.

Ici, un très petit scarabée de la famille des dermestes ne voit même pas la thomise qui l'observe.

 

THOMISIDAE Runcinia grammica 4.JPG
 

Ailleurs, ce sont des bibions qui servent de repas.

Ebrechtella tricuspidata (3) (thomise à trois taches):

 

THOMISIDAE Ebrechtella tricuspidata 1 (thomise à trois taches).JPG

 

Synema globosum (3) (thomise Napoléon):

 

THOMISIDAE Synema globosum 10.JPG

 

Ainsi va la vie.

 

Donc, en trois séances, nous avons rencontré 24 espèces d'insectes différentes sur notre bouquet de marguerite.

Si vous voulez faire de la photo d'insectes, repérez-en un.

Il y en a forcément près de chez vous.

Une heure ou deux suffisent pour accumuler les clichés.

 

 

 



07/07/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 117 autres membres